Compositeur et Pianiste, Didier Rotella débute ses études musicales à Lille puis au Conservatoire de Tarbes (ENM) où il obtient plusieurs premiers prix dont piano (à l’unanimité), musique de chambre, analyse (à l’unanimité), harmonie, solfège, accompagnement… Il se perfectionne ensuite à l’Ecole Normale de Paris dans la classe d’André Gorog où il est titulaire d’une bourse d’étude de la Fondation Zalewski de 2004 à 2008. Parallèlement à son cursus instrumental, il suit les cours de Louis-Marie Vigne (direction de choeur grégorien), Olivier Trachier (Ecriture Renaissance), et Alain Louvier (Analyse et Orchestration) au CNSM de Paris (Prix à l’unanimité), Loic Mallié et Gérad Geay (Ecriture) au CNSM de Lyon, Pierre Grouvel (contrepoint et composition) au CNR de Boulogne-Billancourt, Corinne Schneider (Histoire de la Musique) et Edith Canat de Chizy (composition) au CNR de Paris (Prix de Composition et d’Orchestration à l’unanimité avec félicitations) avant d’intégrer le cursus de Composition au CNSM de Paris dans la classe de Frédéric Durieux (Composition instrumentale) Denis Cohen (Orchestration), Yann Geslin, Luis Naon, Tom Mais et Yann Maresz (Nouvelles technologies) où il bénéficie d'une bourse de la fondation Meyer. A l'issu de son cursus, sanctionné d'un Master de Composition en 2014, il reçoit le prix de la fondation Salabert pour sa pièce "Instants Mêlés" (avec la soliste Anne-Sophie Honoré sous la direction de Patrick Davin).

 

     Titulaire du Certificat d’Aptitude (CA) de Piano, il bénéficie des conseils de Géry Moutier, Georges Pludermacher, Marie-Paule Siruguet..., et participe à plusieurs concours internationaux (Rabat, Italie, Aix-en-Provence, Ile-de France, Concours d'interprétation XXème siècle de Boulogne Billancourt, etc…). Il se produit régulièrement en concert en soliste et en musique de Chambre à Paris (Chapelle Saint-Bernard, salle Cortot, Cathédrale Américaine, Conservatoires...), en province (Toulouse, Château de Lourmarin, festival de Mont-louis , Tarbes…) ou à l'étranger. En tant que compositeur, il participe à plusieurs master-classes avec Barbara Hannigan, Magnus Lindberg, James Dillon, Kaja Saariaho, Jan Müller-Wieland, Brian Ferneighough...

 

    Il a écrit pour des ensembles aussi variés que l'ensemble Links, l'ensemble Divertimento de Milan, les Neue VocalSolisten de Stuttgart, le quatuor Tana, l'ensemble Saxetera (ensemble de Saxophones), le Jeune Choeur de Paris, le festival Entrevue de Belfort, l'Ensemble Multilatérale, le quatuor Diotima, l'orchestre des Lauréats du CNSMDP, le Modern Ensemble de Moscou ou l’Ensemble Intercontemporain... En 2009 et 2010, il est invité en résidence au Château de Lourmarin –avec le parrainage de l’Académie des Beaux-Arts– en tant que pianiste et compositeur.

 

      En 2011, il remporte le 1er prix du Sixième Concours International Jurgenson (Moscou) pour jeunes compositeurs dans la catégorie «Ensembles ». En 2012, il est invité aux festivals de Kyoto (Japon) et d’Aix-en-Provence et participe en 2013 au festival Manifeste (Académie). En 2016, il obtient le second prix du concours de Composition pour quatuor à cordes Sorodha (Begique) et est lauréat du concours Franco Donatoni à Milan.

      Il est sélectionné pour participer en tant que compositeur au projet "Maudits les Innocents", un opéra d’après un livret de Laurent Gaudé en partenariat avec les solistes de l'Atelier Lyrique, le CNSMDP et la maîtrise des Hauts de Seine, créé à l’Opéra Bastille en décembre 2014. Il enseigne actuellement le piano et la Musique de Chambre au Conservatoire de Goussainville.

 

      Lauréat de la Fondation de France (Prix Marthe Depelsenaire) , il est candidat en 2014 au Concours International de Piano d'Orléans, où il remporte le prix Chevillon-Bonnaud pour sa pièce "Strophe 1" et se perfectionne auprès d'Anne Quéffelec et de Françoise Thinat.

      En 2015, il est lauréat compositeur de la Villa Médicis – Académie de France à Rome, avant d’intégrer le Cursus de Composition de l’IRCAM qui lui permet de créer sa pièce « Strophe 3 - Sur le Fil » pour flûte et électronique au Centre Pompidou en avril 2016 (avec Ludivine Moreau à la flûte), où il travaille avec Hector Parra, Grégoire Lorieux, Marco Luini, Eric Daubresse, Mikhail Malt...

 

       Il est membre artiste de la Casa de Velazquez (Madrid) pour l'année 2017/2018, ce qui lui permet de réaliser plusieurs projets, et notament "Catharsis", une vaste fresque pour deux pianistes, deux percussionnistes et live-elctronics (comprenant des instruments augmentés et du temps-réel), commande le l'Ircam - Centre Pompidou à destination de l'Ensemble Links, créée durant le festival Manifeste 2018 à Paris.

       Poursuivant son exploration de la vocalité en musique avec son second opéra d’après un livret original de Brigitte Athéa, La Dame Rouge, cette résidence madrilène lui offre la possibilité d'en composer le prologue, dont l'ouverture fut créée à Madrid, Paris et Rome durant le mois de mai 2018 par l'Ensemble Orchestral Contemporain, dirigé par Daniel Kawka.

 

       Invité à se produire cette même année avec l'ensemble instrumental de Goussainville dans le Troisième Concerto pour piano de Sergueï Rachmaninoff ainsi que dans des oeuvres personnelles, il partage désormais son activité entre la composition et l'interprétation dans de multiples projets.

      En tant que compositeur, ce sera la fin de son opéra "La Dame Rouge", un cycle d'Etudes pour piano et piano augmenté, des commandes pour orchestre d'harmonie, formation de chambre... et l'achèvement de son tryptique pour grand orchestre Polycrhomies III.

      En tant que pianiste, il s'attache à créer des ponts entre les oeuvres du répertoire et la création contemporaine, notamment avec les programmes de ses futurs concerts : "Tracés Contraires" et "Espaces Entrelacés", en partenariat avec l'ensemble Regards.