Anamorphose - b  (2020)

pour chant Nô et ensemble

(1/0/1/0 - 1/0/0/0 - pno - perc - 1/0/1/1/1)

Dédié à Ryoko Aoki et à l'ensemble Musikfabrik

Creation le 6 septembre 2020 à 17h

dans le cadre du Festival de Royaumont,

Académie Voix Nouvelles 2020

Réfectoire des Moines - Abbaye de Royaumont

Ryoko Aoki, Chant Nô

Ensemble Musikfabrik,

Mariano Chiacchiarini, direction

Durée : 11' c.a.

Editeur : BabelScores

acheter la partition

AnamorphoseB_P1AnamorphoseB_P2AnamorphoseB_P3

 

 

Programme de salle

 

Critiques :

 

Article "ResMusica" du 10/09/2020 par Michèle Tosi

Article "Bashtrack" du 8/09/2020 par Tristan Labouret

Article "Toute la culture" du 8/09/2020 par Gilles Charlassier

 

Absence  (2019)

pour orchestre d'harmonie et électronique

Commande du festival "Musique à l'Encre fraîche"

Création au conservatoire de Persan (95) le 21 janvier 2020

par l'orchestre d'harmonie 3ème cycle du conservatoire,

direction : Patrick Laviron

effectif (3-1-4-1-6 / 2-3-2-1-1 / 2 perc.- electro)

Durée : 10 minutes c.a.

éditeur :

Absence_P1Absence_P2Absence_P3

 

 

L'absence, c'est la sensation de vide après un long défoulement;

c'est l'absence de l'homme dans un monde enfin respirable;

c'est l'absence de signification dans un acte ou un son;

c'est l'absence de la pensée, du sentiment et du jugement;

c'est le moment qui vient entre l'adieu et le retour;

c'est l'angoisse et le calme;

L'absence c'est le but.

                                                   (D.R.)

 

Polychromies III - émergence  (2017)

pour orchestre

effectif (3-3-3-1-3 / 4-3-3-1 / 3 perc.- harpe - piano / 16-12-10-8)

ou effectif min. (cordes : 8-6-5-4)

Durée : 15 minutes c.a.

 

POLYCHROMIES-III_Emergence_DR

 

Prologue pour la Dame Rouge  (2018)

pour ensemble

(1/1/2/1 - 1/1/0/0/ - hp-pn - 1/1/1/1)

livret de Brigitte Athéa

Création les 7, 14 et 17 mai 2018 au Teatro du Museo Reina Sofia (Madrid), à l'Auditorium du CRR de Paris et au grand Salon de la Villa Médicis (Rome)

par l'ensemble Orchestral Contemporain

Daniel Kawka, Direction

Durée : 18 minutes

 

Prologue-pour-la-dame-rouge_P1Prologue-pour-la-dame-rouge_P2

 

 

D'un Soleil Arachnide  (2016-2017)

pour cinq voix et ensemble

Dédicace aux Neue VocalSolisten et à l'ensemble Divertimento

Création le 3 mai 2017 au Teatro Litta (Milan)

par les Neue VocalSolisten

l'ensemble Divertimento

(Didier Rotella, piano)

Sandro Gorli, Direction

Editeur : Impronta - Edition UG

Durée : 17 minutes

 

D_un_soleil_arachnide_P1D_un_soleil_arachnide_P2D_un_soleil_arachnide_P3

 

 

Instants Mêlés (2013-2014)

pour soprano et ensemble avec électronique 

(1-1-2-1-1 / 1-1-0-0 / 2 perc. - harpe - piano - acc. –  clavier Midi / 2-1-1-1)

sur des poèmes de Brigitte Athéa

Dédicace à Anne-Sophie Honoré 

Création le 3 octobre 2014 au CNSMDP

par l'Orchestre des Lauréats du Conservatoire,

Direction : Patrick Davin

Soprano : Anne-Sophie Honoré

Durée : 25 minutes

 

INSTANTS MELES Page 09

 

  

 

Errances (2012)

pour Ensemble de 20 instrumentistes 

(1-1-2-1 / 2-1-1-0 / 2 perc. - harpe - piano / 2-2-2-1)

d'après l'œuvre en prose d'Hermann Hesse

Création le 28 novembre 2012 au CNSMDP

par l'orchestre des Lauréats du Conservatoire,

direction : Renaud Dejardin

Durée : 13 minutes

 

Errances1Errances2Errances3

 

Musique pour le Film "Gribiche" de Jacques FEYDER (2009)

Commande du Festival EntreVues de Belfort

pour Orchestre

(2-2-2-2-1 / 2-2-2-1 / 2 percu. - harpe - guitare - piano / 8-6-6-5-4)

-jamais créé-

Durée : 1h20 (la durée du film)

 

Gribiche page 001Gribiche page 001

Polychromies 2 (2008) "Moving color"

pour ensemble de 13 saxophones et piano

Création le 15 mars 2009 à l'Auditorium Saint-Germain (Paris)

par l'ensemble Saxetera,

direction : Jean-Pierre Ballon

Durée : 12 minutes

 

Polychromies2 page 001Polychromies2 page 002Polychromies2 page 001

 

 

lien vers la partition

 

Présentation :

Dans quelle mesure le travail du matériau sonore en tant que tel détermine-t-il les autres paramètres musicaux que sont les durées, l’harmonie, l’instrumentation, et jusqu’à la forme toute entière ? Cette question hante mes recherches depuis quelque temps déjà, et trouve son paroxysme dans le triptyque des « Polychromies », pièces de dimensions sensiblement différentes allant de la formation de « musique de chambre » au grand orchestre en passant par l’ensemble de saxophones et piano qu’est la seconde.

Le principe initial est donc simple : la notion de « couleur » demeure l’acteur principal de ces trois œuvres, elle se comprend néanmoins de façon très différente à chaque fois. Ainsi, si l’idée de Polychromies 1 (sous-titrée « time-color ») reposait sur la notion de « structures de couleurs » et de contrastes de densités selon l’analyse de spectres lumineux,   Polychromies 2, en revanche, laisse entendre par son titre « moving color » un aspect mouvant, en constante évolution, d’un (petit) nombre de couleurs ‘primaires’ se dégradant peu à peu en nuances plus subtiles.

Ces couleurs initiales sont ici des complexes harmoniques issus des résonances naturelles du saxophone, d’où l’emploi d’une orthographe musicale qui intègre les micro-intervalles, non pas dans la continuité des recherches de la musique « spectrale » ou dans une quelconque échelle modale, mais tout simplement pour prolonger ou anticiper certains sons spécifiques du saxophone (tels que les multiphoniques) qui génèrent des couleurs différentes de celles du piano avec lesquelles elles sont soit en conflit, soit en osmose.

Par ce procédé, la pièce toute entière glisse d’une atmosphère à une autre : les quatre couleurs primaires génèrent rapidement quatre couleurs secondaires et autant de couleurs « tertiaires » : le total de douze est atteint aux deux tiers de l’œuvre -point culminant- et en donne la clé à l’auditeur : la suite n’est qu’une récapitulation sommaire de ces péripéties, dont la conduite est confiée principalement au piano qui prend enfin son essor, comme libéré. Enfin, une vaste coda rompt la logique systématique de la pièce pour retrouver l’esprit nocturne et mystérieux qui introduisait Polychromies 1.

3 Mélodies pour chant et orchestre (2007/2009)

(orchestration de trois des 5 mélodies pour voix et piano) 

Aube  (6-2-4-4 / 4-1-4-1 / 3 perc.- harpe - piano / 8-6-4-4-2)

Feu de Joie (3-1-3-3-3 / 4-1-2-1 / 3 perc.- harpe / 6-4-4-3-2)  

Nature Morte (3/2/3/3 / 4-0-3-1 / 2 perc. - 2 harpes / 6-4-4-3-2)

durée approximative : 10 minutes

-jamais créées-

 

 Mlodies pour orchestre page 001

Le Festin de Lycaon (2005/2006)

pour violon et orchestre

d'après des textes issus de la mythologie grecque

effectif (4-2-4-4 / 3-1-0-0 / 2 perc. - harpe / 6-4-4-4-2)

Création de la réduction pour violon et piano au CRR de Boulogne-Billancourt (juin 2006)

Laure Escudier, violon

durée : 11 minutes environ

 

Le festin de Lycaon page 001Le festin de Lycaon page 001