Absence  (2019)

pour orchestre d'harmonie et électronique

Commande du festival "Musique à l'Encre fraîche"

Création au conservatoire de Persan (95) le 21 janvier 2020

par l'orchestre d'harmonie 3ème cycle du conservatoire,

direction : Patrick Laviron

effectif (3-1-4-1-6 / 2-3-2-1-1 / 2 perc.- electro)

Durée : 10 minutes c.a.

éditeur :

Absence_P1Absence_P2Absence_P3

 

 

L'absence, c'est la sensation de vide après un long défoulement;

c'est l'absence de l'homme dans un monde enfin respirable;

c'est l'absence de signification dans un acte ou un son;

c'est l'absence de la pensée, du sentiment et du jugement;

c'est le moment qui vient entre l'adieu et le retour;

c'est l'angoisse et le calme;

L'absence c'est le but.

                                                   (D.R.)

 

Catharsis  (2017-2018)

pour ensemble et électronique

effectif : 2 pianistes / 2 percussionnistes

Commande de l'Ircam - Centre Pompidou

Dédicace à l'Ensemble Links

Création le 29 juin 2018 à Paris - Centre Pompidou

par l'Ensemble Links

(Laurent Durupt et Trami Nguyen, pianos;

Rémi Durupt et Stan Delannoy, percussions)

Equipes de l'Ircam - benjamin Lévy, R.I.M.

Durée : 30 minutes

 

Catharsis_P1Catharsis_P2Catharsis_P3

 

 

Strophe 3 –[Sur le fil]  (2016)

pour flûtes et électronique temps réel

Dédicace à Ludivine Moreau

Création le 15 avril 2016 au Centre Pompidou (Paris)

par Ludivine Moreau

Durée : 9 minutes 

 

Strophe3 Rotella 7

 

 

Strophe 1 (2010/2012 rev.2013)

pour piano et électronique

Création de la première version : le 13 janvier 2012 au CNSMDP

Création de la version révisée à Orléans (salle de l'Institut) en mars 2014

Piano, Didier Rotella

Durée : 7'30

 

Strophe1 page1Strophe1 page1

 

 

Cryptophonies (2009/2010)

pour dispositif électronique 

Création le 2 juin 2010 au CNSMDP

Durée : 12'15"

 

Torana (2007/2008)

pour dispositif électronique

Création les 12 juin et 7 octobre 2008 à l'Auditorium Jean Cocteau de Noisiel

lors des journées de l'électroacoustique 2008

sur  Acousmonium Motus : Didier Rotella, aidé de Jonathan Prager

Durée : 9'33"